PERSONNE N'EST

ILLÉGAL

Dernier article : 04/04/2020

Confinement : quelles conséquences pour les migrants ? (partie I) : les CRA en France

QUI SOMMES-NOUS ?

Safe Migrants Nantes est une association loi 1901 née à la rentrée 2018 dans la continuité du Collectif des sans-papiers de Nantes. Cette association à but non lucratif vise à promouvoir une intuition fondamentale : dans ce monde aucun être humain n’est illégal.

Notre travail est réparti en commissions, où chacun est appelé à s’investir à la hauteur de ses compétences et de ses envies.

Logo de Safe-Migrants-Nantes

Santé

Une commission santé, qui organise des permanences santé assurées par des professionnels de santé : médecins, psychiatres, infirmières, ostéopathes.

Éducation

Une commission éducation, dont la mission est d’accompagner administrativement et pédagogiquement les sans-papiers dans leur inscription à l’université et dans les lycées à la hauteur de nos forces et de nos moyens.

Communication

Une commission communication, afin de rendre audibles et visibles les migrants, leur parcours, les obstacles rencontrés en France, et d’assurer l’apparition publique de l’association.

DÉCOUVRIR L'ASSOCIATION

NOUS SOUTENIR

Les frais d'inscription dans un lycée peuvent s'élever jusqu'à 3 000€. Cette contrainte financière nous empêchant d’avancer dans les démarches d'inscription des jeunes sans-papiers, nous faisons appel à vous et à votre générosité. L’accès à l‘éducation est un droit fondamental, soyons solidaires pour permettre l’intégration de ces nouveaux nantais.

ACTUALITÉS

« Hope For A New Life », Warren Richardson

Confinement : quelles conséquences pour les migrants ? (partie I) : les CRA en France

Le 20 mars, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, alertait le gouvernement dans une tribune au Monde sur l’incompatibilité du maintien en activité des Centres de Rétention Administrative (CRA), où sont enfermés les sans-papiers en attendant leur expulsion, avec les directives des autorités sanitaires.

Un enfant syrien fait face aux barbelés grecques — Hosam Salem (Al-Jazeera)

Migrants syriens en Turquie (partie II) : les otages de la géopolitique du pire

Bien mal-nommée guerre civile, le conflit syrien est le théâtre des luttes d'influence entre les puissances régionales au Moyen-Orient. La Turquie, qui subit de plein fouet sa calamiteuse diplomatie, instrumentalise les réfugiés syriens sur son sol pour faire pression sur l'Union européenne.

 Camp de réfugiés syriens à Idleb — Mohammed Said (Anadolu Agency)

Migrants syriens en Turquie (partie I) : Idleb, la bombe à retardement syrienne

Depuis décembre 2019, un million de personnes ont dû fuir les combats à Idleb, au nord-ouest de la Syrie, alors que le régime de Damas s'acharne à reprendre la province rebelle. Les exilés s'entassent à la frontière turque, qui instrumentalise les migrants pour faire pression sur l'Union europénne.

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS